Voyages


Mozart voyage

Mozart a vécu 13.077 jours, c'est-à-dire 35 ans, 10 mois et 9 jours. Il passa 3.720 jours, soit 10 ans, 2 mois et 8 jours à voyager. Si l'on fait abstraction des années de prime jeunesse, Mozart passa donc un tiers de sa vie sur les routes d'Europe. Et Mozart aimait voyager.

Tous les voyages de 1762 - 1773 ont été projetés et organisés par son père Léopold.

En voyageant au dix-huitième siècle

A l'époque des Lumières, on trouve parmi les voyageurs des membres de la noblesse, des diplomates, des artistes et des artisans d'art. Mais on trouvait également des femmes parmi les voyageurs, comme la mère de Mozart, Anna Maria, et sa sœur Nannerl.

Le but des voyages académiques était alors la recherche, le perfectionnement culturel, la prise de contact avec d'autres savants - dans le cas de Mozart, avec des musiciens et des théoriciens de la musique-, la découverte d'autres idées, l'échange d'expériences universitaires.

Au XVIIIème siècle, les voyages sont pénibles. De nombreux chariots et diligences s'embourbent, ce qui arriva aussi aux Mozart. Des bandits de grands chemins, plus particulièrement en Italie, guettent leurs proies. On se plaint généralement des routes grossièrement empierrées. Voyager est pénible et souvent douloureux.

La distance entre deux étapes (postes) comptait environ 25km ou 15 miles, la vitesse était entre 5,5 et 7,5 km par heure selon l'état des routes, du terrain, de la saison et du temps, c'est-à-dire qu'il fallait compter de 3 heures ½ à 4 heures ½ par étape. Le changement de chevaux aux relais de poste durait souvent jusqu'à deux heures. Pour aller de Salzbourg à Monaco, on mettait alors deux jours, aujourd'hui, un train Intercity couvre cette distance en 90 minutes environ, dans le plus grand confort.

Le logis, en cours de route, était souvent médiocre, les chambres humides et le manque d'hygiène étaient à l'ordre du jour. Grivèlerie, contributions, vols, beuveries et fornication contribuaient à la "mauvaise réputation" des voyages de l'époque. En allemand, on résumait en 3 « Ws » les dangers des voyages: Wein, Weiber, Würfel (vin, femmes, jeu).

Lorsque les Mozart quittent Salzbourg le 6 juin 1763 pour entreprendre le grand voyage en Europe occidentale, ils constatent les bouleversements qui ont touché l'Europe, que l'on peut résumer sous le terme de « Philosophie des Lumières ».
 
Mais le génie de certains a fait de l'Europe ce qu'elle est actuellement, avec tous ses avantages et ses problèmes, dans le domaine des sciences et de la technique tout comme dans l'art. Mozart est l'un des très grands parmi eux.
 
Au cours de son existence, Mozart a découvert les dix pays suivants de notre Europe actuelle : Belgique, Allemagne, Angleterre, France Italie, Pays-Bas, Autriche, Suisse, Slovaquie et Tchéquie, soit plus de 200 lieux et villes. Ils eurent une grande influence sur lui, formèrent sa personnalité. Sa carrière de compositeur aurait sans doute pris un autre tour s'il n'avait autant voyagé.