Après la mort de Mozart


Après la mort de Mozart

Son épouse Constance

Après la mort de son époux, Constance prend contact avec l'éditeur Johann Anton André pour la première édition des oeuvres de Mozart.

De son mariage avec Wolfgang Amadeus Mozart étaient nés six enfants, dont deux seulement avaient survécu - Carl Thomas e Franz Xaver Wolfgang.

En 1809, Constance Mozart épouse le secrétaire de légation danois Georg Nikolaus Nissen qui rédigea, aux côtés de l'historien et bibliothécaire Friedrich von Schlichtegroll, une des premières biographies de Mozart.

Ses fils

Chez les deux fils de Mozart Carl Thomas und Franz Xaver Wolfgang, on remarque bien vite un don musical incontestable.
 
Carl Thomas commence un apprentissage dans le commerce à Livourne puis se tourne, grâce aux relations de Joseph Haydn, un grand admirateur de son père, vers des études de musique. En 1810, il finira par les abandonner pour entamer une carrière de fonctionnaire.

Son plus jeune frère, Franz Xaver Wolfgang, appelé aussi W. A. Mozart (fils), prend des cours auprès de Johann Nepomuk Hummel, Georg Joseph Vogler, Antonio Salieri ainsi que Johann Georg Albrechtsberger et deviendra un compositeur et pianiste d'importance.


Au XIXe siècle

Pendant la seconde moitié du XIXe siècle, l'intérêt scientifique porté aux oeuvres de Wolfgang Amadeus Mozart s'accroît considérablement. Le tout premier "répertoire chronologique-thématique de toutes les oeuvres de Wolfgang Amade Mozart", le fameux catalogue Köchel, est édité en 1862 par Ludwig Ritter von Köchel aux éditions Breitkopf & Härtel à Leipzig.

A l'initiative de la Fondation internationale Mozart, l'ancienne version de Mozart est présentée chez le même éditeur de 1877 à 1910.

Depuis 1955, la Fondation internationale Mozart fait paraître aux éditions Bärenreiter-Verlag la nouvelle version de Mozart, dont l'essentiel fut terminé en 1991.